D3sanc.com
Image default

Interview de guillaume : trader en compte propre

Depuis quelques années, le nombre de particuliers qui s’intéressent à l’investissement en bourse s’accroît et notamment avec la chute récente des marchés financiers en ce début d’année 2020. Dans cet article, nous allons vous présenter, Le Trader du Dimanche, un nouvel acteur qui a émergé sur la plateforme Youtube ces derniers mois et qui propose du contenu pédagogique sur le thème du trading afin d’aider les particuliers à en savoir plus sur ce domaine.

Bonjour Guillaume, est-ce que tu peux te présenter rapidement ?

Je suis trader en compte propre depuis près de dix ans. J’ai commencé à investir au mois d’août 2009, à un moment où les marchés financiers avaient déjà entamé leur remontée. J’ai débuté mes gammes sur les actions en plaçant mon argent principalement sur des Smallcaps, des petites sociétés cotées sur les compartiments Alternext (Euronext Growth depuis juin 2017) et le Marché libre (Euronext Access ).

Lors de la crise de la dette Grecque qui a fait dévisser les marchés pendant l’été 2011, j’y ai perdu des plumes. En effet, j’étais exposé sur l’indice CAC40 à travers un tracker à effet levier et je n’ai pas débouclé ma position assez rapidement. Les pertes encaissées à cette période m’ont amené à chercher des solutions pour décupler mes résultats.  C’est ce qui m’a amené, avec le temps, à développer mes connaissances en autodidacte et progressivement migrer vers les produits dérivés. Dans un premier temps, sur les turbos puis sur les CFD.

Quel était ton objectif lorsque tu as commencé le trading ? Et cet objectif a-t-il changé depuis ?

En 2009, j’avais à peine 22 ans. Je venais d’arrêter mes études et mon job étudiant dans une grande surface alimentaire était devenu mon seul et unique plan de carrière… Au fond, j’étais un peu paumé et l’avenir me faisait un peu peur.

L’avantage, c’est que cette période m’a poussé à mettre un peu d’argent de côté et c’est qui m’a permis par la suite de me lancer en bourse et acheter mes premières actions. Au début, tout était nouveau pour moi. Le langage utilisé sur les forums était abstrait et j’avais beaucoup de mal à assimiler certaines notions. J’entendais parler de service de règlement différé, d’OPA, de droits préférentiels de souscriptions…etc

Une fois mes premières plus-values réalisées, j’ai commencé à rêver. J’avais la possibilité de gagner de l’argent sans bouger de mon fauteuil. C’était quand même quelque chose de dingue quand j’y repense.

J’ai évolué professionnellement en parallèle dans un autre domaine d’activité et les années qui ont suivi (avec des hauts et des bas en bourse) m’ont amené à considérer cette activité comme un complément de salaire plutôt que comme une activité principale. J’avais besoin de stabilité et c’est pour cette raison que je n’ai jamais abandonné mon travail.

Tu peux nous parler un peu de tes gains (pertes) ?

Oui bien sûr. Je ne vais pas avoir le temps de tout raconter donc je vais juste vous faire part d’une anecdote que je partage régulièrement avec ma communauté sur Youtube. Mais comme je l’ai dit auparavant, j’ai connu des phases d’euphorie avec des gains de cinq chiffres. C’est arrivé deux fois et c’était en utilisant des turbos. La première, c’était en 2012, j’avais acheté des turbos call sur l’action Alcatel lorsqu’elle était tombé en dessous de l’euro symbolique (en bourse on appelle ça des penny stocks ) et grâce à l’effet levier j’ai pu revendre ma position en multipliant mon investissement par 10. Quelques semaines plus tard, j’ai enchaîné avec un trade sur la parité euros/dollars. Là encore, j’ai fait une belle opération en doublant quasiment ma mise.

Mais ce qu’il faut retenir dans cette histoire, c’est qu’à force de vouloir toujours gagner plus, j’ai pris de risque et c’est qui m’a fait perdre la quasi-totalité de mon capital un peu plus tard en investissant sur un turbo call sur l’action Crédit agricole. En effet, la barrière désactivante qui était fixée à 3€ a été touchée et je n’avais plus que mes yeux pour pleurer. Une erreur de timing de seulement quelques semaines dans la mesure où l’action s’est ensuite redressée pour atteindre les 7€ la même année…

Une des meilleures leçons de toute ma vie car depuis, j’ai beaucoup travaillé sur la gestion du risque dans mon trading et les choses se sont améliorées.

Pourquoi avoir créer ta chaîne Youtube « Le Trader du Dimanche » ?

A mes débuts, en 2009, le contenu sur internet à propos de l’investissement en bourse était très restreint. Je pense avoir appris de la pire des manières, c’est-à-dire sur les forums de discussions. Le problème avec ce type de plateforme, c’est qu’il y a du bon mais aussi beaucoup de mauvais. Notamment sur les décisions qu’on peut prendre en étant influencé par les avis des autres intervenants.

Après 8 ans à investir en bourse et en ayant fait le tour d’une bonne partie des produits financiers, j’ai décidé, en 2017, de lancer ma chaîne Youtube en prenant le pseudonyme du « Trader du Dimanche ». J’ai choisi ce nom car je voulais garder une part d’humilité. L’objectif n’était pas d’étaler mes connaissances mais de les partager. Tout mon travail a donc été axé sur l’aspect pédagogique de mon contenu afin d’apporter une plus-value par rapport à ce que je pouvais voir chez les autres chaînes dans la même thématique.

Je continue, depuis un peu plus de trois ans, à développer ma chaîne ainsi que mon blog. Jepropose des vidéos, des articles et des quiz pour les investisseurs particuliers qui veulent enapprendre plus sur la bourse et qui veulent s’exercer.

Un conseil pour nos lecteurs qui voudraient se lancer ?

L’investissement en bourse n’est pas un jeu et il faut bien le comprendre. Beaucoup se lancent dans le trading en voulant toucher le jackpot mais peu y arrivent réellement. Pour mettre toutes les chances de votre côté, le meilleur moyen est, selon moi, de bien comprendre le fonctionnement des produits vous souhaitez trader et apprendre à gérer le risque plutôt que de chercher une formule magique chez un autre trader à tout prix.

D'autres articles

Les deux meilleures banques en ligne

Irene

Faire appel à un jardinier à domicile pour l’entretien de son jardin

Claude

Conseils pour choisir un dispositif de téléassistance

Claude

Gagner de l’argent en ligne: pourquoi pas ?

Irene

Quelques conseils pour bien choisir sa machine à glace

Claude

Ces objets publicitaires qui sauront séduire les clients

Irene