Image default
Auto / Moto / Mécanique

Comment réserver un taxi conventionné dans le Val-d’Oise

Comment réserver un taxi conventionné dans le Val-d’Oise
Notez cet article

Le taxi conventionné est un mode de transport prescrit par le médecin. C’est ensuite au patient de trouver un véhicule pour l’emmener le jour du déplacement. Plusieurs options s’offrent à lui, mais le meilleur moyen de disposer d’une voiture à l’heure dite reste la réservation auprès d’une compagnie spécialisée.

Réserver un taxi conventionné sur Internet

Le taxi conventionné est facilement reconnaissable grâce à l’autocollant bleu qui mentionne cette spécificité. En principe, le patient ne va pas aller chercher un véhicule dans une aire de stationnement ou dans la rue. Il est possible de réserver un taxi à partir de chez soi, pour un déplacement dans les 12 heures qui suivent.
Pour trouver une liste des taxis qui travaillent dans le 95, l’intéressé peut effectuer une recherche sur Internet, ou aller sur certains sites. Par exemple, le site de la Caisse nationale militaire de sécurité sociale propose une liste à jour des taxis conventionnés dans le Val d’Oise. Pour accéder directement aux compagnies qui travaillent près de chez soi, on peut tout simplement taper sa requête sur Google. On obtient alors une liste de prestataires agréés actifs dans le 95. Il existe aussi d’autres sites dédiés à l’assurance maladie, qui fournissent les contacts des chauffeurs de taxis conventionnés. Ces sites sont particulièrement utiles lorsqu’il faut réserver dans un lieu relativement éloigné. En effet, ce type de transport peut servir aux déplacements longs en cas de consultation auprès d’un expert non disponible à proximité. Ou lorsqu’il s’agit de transfert entre deux centres hospitaliers.

Une réservation conforme aux conditions de remboursement

En général, la réservation de taxi conventionné dans le Val-d’Oise est sans engagement. Toutefois, il vaut mieux s’assurer de tout faire dans les règles afin de bénéficier du remboursement réglementaire.
En premier lieu, elle doit se faire sur prescription du médecin. Ce dernier doit avoir rempli le formulaire requis (simple prescription ou demande préalable auprès de la CPAM) et remis le bon de transport au patient avant le déplacement.
L’objet du déplacement doit aussi figurer parmi les transports remboursés par l’Assurance maladie. La plupart des déplacements médicaux prescrits bénéficient d’une prise en charge à 65%. C’est par exemple le cas :

  • d’une entrée ou une sortie d’hôpital
  • des déplacements fréquents (plus de 4 allers-retours de plus de 50km sur une durée de deux mois)
  • des longs trajets (plus de 150km à l’aller).

Le remboursement à hauteur de 65% est également valable pour les autres types de transport (véhicule personnel ou transport en commun comme le bus) avec des modalités différentes. Le patient peut être remboursé au kilomètre ou selon le montant du ticket de transport.
Dans certains cas, le patient est pris en charge à 100%, notamment s’il s’agit

  • d’une femme enceinte de plus de 6 mois ou qui vient d’accoucher depuis moins de 12 jours
  • d’une victime d’accident de travail ou de maladie professionnelle
  • d’une personne souffrant d’affection de longue durée (ALD)
  • d’un jeune (enfant ou adolescent) qui se fait soigner dans un centre spécialisé.

Related posts

Pater tranquillement avec votre vélo avec une porte vélo attelage

Irene

La demande en ligne de certificat d’immatriculation

Claude

Rachat d’un véhicule avant la fin du crédit-bail : comment faire ?

Laurent