Image default
Tourisme / Voyages

Devenir chauffeur VTC

Les taxis comme les VTC sont des solutions de transport proposées pour la majorité des cas aux visiteurs en vacances ou en voyage d’affaires. Et bien que bon nombre de personnes pensent qu’il n’y a aucune différence entre ces deux moyens de locomotion, ils proposent des modèles très différents d’où l’intérêt de bien discerner leurs particularités. À noter que les VTC ont aujourd’hui le vent en poupe auprès des clients de par ses nombreux avantages.

Pour devenir chauffeur VTC à Toulouse, toute personne majeure doit avoir son permis de conduire (permis B) depuis plus de 3 ans avec un casier judiciaire vierge et doit prouver son aptitude physique à la conduite. Il existe également différents points à considérer pour pouvoir exercer légalement cette profession.

Pourquoi opter pour les VTC ?

Contrairement au taxi à Toulouse, l’assistance client VTC ne se fait que par réservation. D’ailleurs, aucun frais de réservation et autres frais supplémentaires ne seront facturés et les prix sont fixés de manière transparente lors de la réservation. Vous payez ainsi en fonction de la distance parcourue et de la durée du voyage. Les VTC garantissent entre autres une voiture de gamme et confort avec chauffeur à votre disposition, quel que soit le lieu ou l’horaire souhaité.

Par ailleurs, les chauffeurs privés offrent de nombreuses possibilités, notamment un transport de haute qualité et un service optimal : boissons, connexion wifi, tablette informatique, chargeurs de téléphone ainsi qu’un conducteur toujours à l’écoute et discret à l’égard de leurs clients. Bref, ce mode de transport porte garant d’un voyage mémorable et sur mesure, s’adaptant à vos besoins et à votre budget.

Qu’est-ce qu’il faut retenir pour devenir chauffeur VTC ?

Dans le cadre de son activité, un chauffeur privé Toulouse peut se déclarer auto-entrepreneur ou créer sa propre société. Cette profession qui est de plus en plus populaire aujourd’hui est également de plus en plus encadrée par la législation française. Différentes conditions sont donc à prendre en compte pour devenir chauffeur VTC. Il faut notamment suivre un cursus, une formation délivrée par un centre agréé et réussir un examen (composé d’une épreuve théorique et pratique) organisé par la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Vous devez également créer une structure juridique pour encadrer votre activité professionnelle et effectuer au préalable une demande de carte professionnelle auprès de la préfecture. Enfin, il est impératif de vous inscrire au registre des VTC pour obtenir la carte professionnelle définitive. Vous pourrez ainsi exercer une activité de transport régulier (transport scolaire notamment) et de transport occasionnel destiné particulièrement aux groupes de personnes en vacances ou en mission professionnelle.

Related posts

Séjour à la carte en Tanzanie, une invitation à une belle aventure

Laurent

Pourquoi choisir un camping de luxe pour vos vacances ?

Journal

Apprentissage et divertissement : Envoyez vos enfants en classe de découverte

Irene