D3sanc.com
Image default

Le saut en chute libre pour une bonne dose d’adrénaline

Si vous en avez assez de vos vacances à la plage et au soleil, et que vous avez décidé de passer à autre chose de plus passionnant et palpitant, n’hésitez plus à faire le grand saut dans le bon sens du terme. Sauter dans le vide, cela paraît à la fois effrayant et exaltant. Une activité digne des plus audacieux, le saut en parachute promet une bonne dose d’adrénaline tout en surpassant vos peurs et vos limites. Mais attention, car on ne se jette pas d’un avion pour une folle descente à 200 km/h sans un minimum de précautions. Voici quelques points importants avant de surfer sur l’air.

Ce qu’il faut prendre en considération avant de vous lancer

Au premier abord, sauter dans le vide à une altitude de 4000 mètres peut être dangereux, mais constitue également une expérience unique à ne pas manquer. Pour que votre saut en parachute se passe dans les meilleures conditions possible, il faut avant tout tenir compte du temps. En général, ce genre d’activité ne se fait que lorsque le ciel est dégagé.

D’ailleurs, les séances peuvent être annulées ou reprogrammées en cas de mauvais temps (pluies, intempéries, etc.). Il est également important d’être sobre et en bonne santé compte tenu des contraintes que peut subir le corps durant le saut. Dans ce cadre, les personnes souffrant de maux du dos ou qui ont un problème cardiaque et d’ORL lié à la décompression sont fortement déconseillées pour ce genre de pratique. À noter toutefois que vous pouvez parfaitement pratiquer le parachutisme si vous avez le mal de l’air ou le vertige.

S’il s’agit de votre première séance, vous serez accompagné par un moniteur qui sera attaché à vous et qui contrôlera toute la descente : le saut, la trajectoire, l’ouverture du parachute et l’atterrissage. Une fois habitué, vous aurez la possibilité de suivre une formation spéciale pour pouvoir sauter en solo.

Les essais en salle

Avant d’expérimenter votre saut en parachute, il serait plus judicieux de pratiquer en salle. Il existe en effet des centres spécialisés qui proposent un simulateur doté de moteurs et d’hélices soufflant de l’air à plus de 200 km/h et simulant un planage réel. Ce genre d’activité ne comporte aucun danger et est proposé à tous, même aux plus jeunes. Pour une sensation garantie, essayez le saut en chute libre à Marrakech « indoor » proposé dans des complexes sportifs spécialisés ou dans des parcs d’attractions.

D'autres articles

Acte de naissance pour mineurs: tout ce que vous devez savoir

Laurent

Conclusion de contrat de location de camping en Vendée

Irene

Pourquoi voyager en train ?

Irene

Voyagez en pleine nature en Centrafrique

sophie

Voyage aux USA : 3 attractions touristiques les plus visitées dernièrement

Laurent

Quelles sont les bonnes raisons de randonner en hiver

Irene