Image default
Nature / Jardin

Les différentes techniques de taille en élagage d’arbre

Selon la situation de l’arbre et votre objectif, l’élagage devient une obligation, mais l’art applicable à chaque taille est différent. Normalement, ces techniques applicables à cela dépendent de la fragilité de l’arbre. Pour vous donner une idée, nous allons découvrir ces méthodes classiques utilisées par un grand nombre de professionnels.

La taille douce ou taille raisonnée

Comme son nom l’indique, la taille douce est celle qui permet à votre arbre de réduire la taille de branche à faire tomber. Cela consiste à limiter l’opération sur les petites branches de 5 cm de diamètre pour favoriser la poussée de la branche principale. Elle est également la solution à adapter pour une cicatrisation rapide. Cette technique-là prend en considération et minimise le nombre de bourgeons à éliminer pour ne concentrer que sur les branches mal conformées.

La taille de réduction sur tire sève

Dans le but de réduire la taille de l’arbre pour cause contrainte de ses entourages, celle-ci est plus agressive que la précédente. Mais avant son opération, il est important de savoir distinguer les branches qualifiées de tire-sève. C’est sur elles que vont être faites les coupes. La taille concerne alors celles ayant un diamètre jusqu’à 15 cm et ne doit pas dépasser un tiers du volume général. En raison de son caractère agressif, beaucoup d’arbres comme le marronnier n’ont pas la capacité de la supporter. Il faut adopter autre technique pour ces arbres.

La taille sanitaire de l’arbre

La taille sanitaire est objective à une finalité conservatrice de sa bonne condition de vie.  Normalement, les branches malades, blessées, sont les concernées de la coupe. Cette technique-là est donc utilisée par les professionnels en élagage tels que cet élagueur dans le 80 dans le but d’éviter un abattage d’arbre cause maladive. Souvent, ce genre d’élagage se fait en urgence pour éviter la répartition de la maladie sur tout l’arbre, en l’occurrence le tronc.  Une fois que ce dernier est touché, l’arbre mourra. La taille sanitaire peut être agressive selon le volume de branche atteint par la maladie. Alors, pour éviter cela, le plus tôt sera le mieux.

La taille écimage

Cette fois, si l’arbre a subi des opérations sur les cimes des feuillus, la taille écimage permet de rentabiliser l’équilibre en s’occupant de la totalité des branches. On ôte alors la partie haute du tronc d’arbre jusqu’à 1/3.  Jusqu’à une circonférence de 15 cm, la coupe est surement agressive, mais elle vise à rendre la meilleure forme à l’arbre.  Idéalement, la taille écimage est applicable petit à petit en un intervalle d’une année.

Les autres types de tailles d’élagages d’arbre

Ces méthodes ne sont qu’une partie en ce qui concerne les techniques applicables en élagage d’arbre.  Il existe également la taille de fructification. Elle est très connue chez les agriculteurs en raison de son efficacité pour optimiser  la production de fruits ainsi que sa qualité. Elle se fait annuelle sauf cas exceptionnel.  En général, la technique de taille de fructification consiste à éliminer les branches qui se croisent et celle qui n’est pas des branches principales. Celles qui présentent des anomalies comme une casse,  des maladies, malformations seront éliminées.

La taille formation permet également de favoriser le développement et l’attrait esthétique de l’arbre. Sans négliger sa santé, ce genre de technique de taille consiste aussi à dénouer les chignons pour que l’arbre puisse se développer sans être gêné.

En résumé, il existe plusieurs types de méthodes applicables aux tailles d’arbre. Seulement, chacune d’elle est conjuguée à un objectif bien défini pour réussir le projet. Un élagueur professionnel a ses propres astuces pour parvenir à atteindre un résultat satisfaisant en ses prestations.

 

Related posts

Les bons gestes à adopter pour tailler un arbre.

Tamby

L’essentiel à savoir avant les travaux d’abattage d’arbres

Tamby

Pourquoi élaguer un arbre d’ornement ?

Tamby